Un site utilisant unblog.fr

La petite fille de Monsieur Linh

La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel.

La petite fille de Monsieur Linh 477-1268599652-clau---465fx349f

Résumé de  l’éditeur: C’est un vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir quil s’appelle ainsi. Debout à la poupe du bateau, il voit s’éloigner son pays, celui de ses ancêtrs et de ses morts, tandis que dans ses bras l’enfant dort. Le pays s’éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaîtreà l’horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette.

Mon résumé: Monsieur Linh un vieil homme, a retrouvé son fils et
sa belle-fille mort dans la rizière où ils travaillaient. Une bombe a explosé,
et a tout dévasté. Il ne reste que sa petite fille de dix jours, Sang Diû.

Monsieur Linh sait que Sang Diû et lui ne seront jamais en
sécurité dans leur pays. Alors, pour elle, il se résout à quitter le pays. Il
n’a plus rien. Sang Diû est tout ce qui lui reste.  Il l’aime très fort et la tient toujours collée
contre lui. Il veut la préserver, la protéger. Il veut qu’elle ait une belle
vie. Ils embarquent sur un bateau, avec d’autres réfugiés. Après un long
voyage, ils se retrouvent dans un pays inconnu, dans un dortoir, avec d’autres
réfugiés. Sang Diû est toujours très sage.

Au bout de quelques jours, monsieur Linh va se promener avec
sa petite fille, qu’il ne laisse jamais seule d’ailleurs. C’est ainsi qu’il
rencontre un gros monsieur, monsieur Bark avec lequel il va se lier d’amitié. Bien
que les deux hommes ne parlent pas la même langue, ils se revoient tous les jours,
pour se faire un bon repas au restaurant, ainsi que des apéros au bistrot. Monsieur
Bark aime le vieil homme et sa petite fille et il va jusqu’à offrir une très
jolie robe à Sang Diû. Malheureusement cette complicité aura été de courte
durée car Monsieur Linh a été emmené dans un château (qui est en fait un hospice
pour vieillards). Là-bas il a toujours la garde de sa petite fille mais il n’a
pas le droit de sortir pour retrouver Monsieur Bark….

Personnages : Le personnage principal est M. Linh,
l’histoire est racontée de son point de vue.
Avec M. Linh, nous retrouvons toujours sa petite fille. Un autre
personnage important est M. Bark. Celui-ci se lie d’amitié avec M. Linh et est
la seule personne qui lui fait goûter au plaisir de son pays d’exil. Les autres
personnages sont évoqués vaguement et ne sont pas très importants pour
l’histoire

Thèmes: Le livre parle de l’exil de Monsieur Linh et des
horreurs et atrocités qu’il a vécu. Mais  l’amitié entre Mr Linh et Mr Bark joue un rôle
important dans l’histoire. Monsieur Linh est triste de ne pas sentir les mêmes
odeurs et de voir les mêmes coutumes que
dans son pays natal. Cela change quand il rencontre Monsieur Bark qui va
lui montrer le beau coté du pays et  lui
faire visiter les meilleurs restaurants et les bistros.

C’est une amitié qui est assez bizarre car Monsieur Linh sait
juste dire le mot « bonjour » qu’il ne sait même pas employer
correctement et qu’il utilise pour saluer ou pour dire « au revoir’’.

Tous, à part M. Bark, vont le juger sénile et l’enfermer
dans un hospice. Le lecteur, qui sait ce que M. Linh a vécu et ce qu’il
ressent, le comprend.

Mon avis : J’ai adoré cette histoire très belle et très
émouvante. J’ai bien aimé aussi le style d’écriture de Philippe Claudel. Pour lire
ce livre de seulement 180 pages,  il faut
prendre son temps pour rentrer dans le personnage de Monsieur Linh et de
ressentir avec lui ses joies et ses souffrances.

Voilà une lecture qui m’a captivée du début à la fin et que
je recommande.

4 novembre, 2012 à 18 h 52 min


Laisser un commentaire