Un site utilisant unblog.fr

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates

 

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer en collaboration avec Annie Barrows (sa nièce) a été traduit de l’américain par Aline Azoulay. La traduction française est publié par l’éditions Nils de la collection littérature étrangère. Paru en anglais en 2008. C’est un roman épistolaire !Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates le-cercle-des-eplucheurs-171323_L

Résumé: Londres, 1946, peu de temps après la guerre, le pays se remet doucement de ses blessures. Juliet Ashton est un écrivain en manque d’inspiration. Le Times lui demande un article sur la lecture, alors qu’elle s’interroge sur le thème de son prochain roman. Elle est contactée par un habitant de l’île de  Guernesey, Dawsey Adams, qui lui dit faire partie du Cercle littéraire des amateurs de tourtes aux épluchures de patates. Juliet est curieuse d’en apprendre plus sur ce cercle et elle entame une correspondance avec les habitants de Guernesey. Elle prend alors conscience que l’île était occupée par l’armée allemande durant tout le conflit. C’est d’ailleurs pour échapper aux soldats allemands que naît cet incroyable cercle littéraire, formé de gens qui a priori n’avait jamais ouvert un livre auparavant… Ils vont pourtant désormais y être obligés et céder peu à peu aux charmes de la lecture.

   Juliet tient le sujet de son futur roman: l’histoire d’Elizabeth McKenna, une femme très généreuse. Celle-ci est la fondatrice du cercle, emprisonnée sur le continent pour avoir aidé un travailleur polonais. Elle est la mère célibataire de la petite Kit, née de ses amours avec un soldat allemand pas comme les autres. En parallèle à cette intrigue principale s’écrit l’histoire des amours de Juliet et de son bel Américain qui a décidé de l’épouser.

 Le livre est partagé en 2 parties : -La première partie a pour intrigue principale la correspondance entre Juliet Ashton et les membres du Cercle littéraire de Guernesey. À la fin de cette partie Juliet va se décider de visiter Guernesey.

-C’est l’intrigue principale de la deuxième partie. Juliet est partie pour Guernesey et désormais sa correspondance ne sera plus avec les habitants de Guernesey mais avec ses amis londoniens et quelques autres personnages.

Thèmes : Il y a 2 thèmes principaux : -l’amitié créé entre Juliet et les membres du cercle littéraire de Guernesey et,

-la guerre, qui est un thème qui comprend la peur, la souffrance, le drame et la mort.  Juliet va soudain apprendre à voir la guerre de la vue d’un habitant de l’île et comprendre petit à petit que Guernesey a été complètement coupée du monde ces quelques ans.

Avis : J’ai d’abord eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, car il y a beaucoup de personnages qu’on ne présente pas. Après la venue de la première lettre de Guernesey, tout est devenu plus facile.

Tout le monde (ou presque) a été présenté, on se retrouve à suivre les récits des uns et des autres en comprenant bien mieux. Loin des récits froids et durs sur l’Occupation Allemande, on vit ici, via les témoignages de quelques habitants de Guernesey, une Occupation où les soldats allemands ne sont pas forcément des monstres.

 Mais au milieu de tout ça il y a de l’humour.

 Au moment où j’ai refermé le livre, je me suis dit que c’était vraiment bien. Et plus j’y repense, plus je me dis que ce n’était pas seulement bien, c’était tout juste génial. Il n’y a pas un seul personnage qui ne soit pas attachant.

23 mai, 2013 à 13 h 58 min


Laisser un commentaire